A propos

Bienvenue sur Culture Sport Boules,

J'ai débuté ce site en septembre 2009, à l'occasion du Mondial Jeunes de boule lyonnaise à Nice. J'étais alors conseiller en insertion professionnelle, passionné et également pratiquant de la discipline boule lyonnaise. Le site avait accueilli à cette occasion ma première expérience de retransmission en direct, à l'aide d'un PC et d'une webcam. Le premier billet du site est disponible par ici.

Du chemin a été parcouru depuis :
- avec Patrick Alcaraz, la création de Sport Boules DIFFUSION,
- avec un peu de recherche, les moyens de l'association Sport Boules Promotion et le soutien de la FFSB sous l'ère de Jean-Claude Poyot, l'évolution vers du matériel permettant le 16/9 et la haute définition,
- avec la Fédération Française du Sport Boules, la pérennisation des retransmissions en devenant salarié, d'abord à mi-temps en juillet 2014, puis à temps plein en juillet 2015, sur un poste d'assistant de communication.

Mon travail consiste aujourd'hui à assurer les retransmissions des compétitions nationales en France, parfois internationales, et également à rédiger des articles sur le site fédéral ffsb.fr. En résumé, à tenter de raconter les jolies histoires écrites par les athlètes, avec les belles épreuves qu'offrent la boule lyonnaise.

Je suis également actif sur le site Boulistenaute.com, webzine référence en matière d'actualité bouliste. A la fois pour des raisons professionnelles, un partenariat existant entre la FFSB et le webzine, et pour des envies personnelles, convaincu de la nécessité de rapprocher les différentes pratiques boulistes. Vous m'y retrouvez sous le pseudo sbpromotion.

Depuis juin 2017, je tente de redonner un second souffle à ce site. Ma passion est devenue un métier passionnant. Il m'arrive de continuer à offrir de mon temps aux organisateurs ou aux institutions pour assurer des retransmissions : Terrier 2017, Gap 2017 ou encore l'Euro Féminin, Saluzzo 2017 pour n'évoquer que les dernières.

La reprise de l'activité du site correspond à plusieurs objectifs :

1/ l'envie de raconter de belles histoires, de partager quelques idées, qu'il ne me serait pas autorisé de faire dans le cadre de mes activités professionnelles,

2/ développer de nouvelles idées et de nouveaux concepts, qu'il ne m'est plus possible de faire dans le cadre de mon temps de travail,

3/ l'exigence de travailler sur la monétisation des retransmissions offertes, la passion devenue métier, mon temps libre va désormais vers d'autres penchants. Une nécessité pour que la passion dure. Une nécessité pour que ces retransmissions se pérennisent.

4/ poser les bases d'un projet plus ambitieux, basé sur l'information et l'économie, dont les premières idées commencent à être couchées.

Le monde d'aujourd'hui n'a pas encore décidé d'abolir le concept de travail pour laisser la place à celui d'activité. La notion de valeur sera pourtant un jour attachée à la durée nécessaire pour faire les choses. Le temps étant un facteur commun à tous, il deviendra une égalitaire base d'échange, surpassant le concept subjectif d'argent.

En attendant, quelques piécettes et autres lignes imprimées sur nos relevés papiers ou numériques sont nécessaires pour entreprendre et faire partager.

Merci pour vos lectures, merci pour vos soutiens.

Christophe Campiglia

Dernière mise à jour le 12 mai 2018







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire